© The Pol Bury online catalogue raisonné is a project of the Patrick Derom Gallery, Brussels

Il est incroyable que la perspective d'avoir un biographe n'ait fait renoncer personne à avoir une vie.

E.M. Cioran, Syllogismes de l'Amertume, Gallimard, Paris 1952, cité dans A. Balthazar, Pol Bury. Cnacarchives 1972.

BIOGRAPHIE

530 av. J.C.       Pythagore reconnaît que la terre est une boule.

 

1922                Naissance de Pol Bury à Haine-Saint-Pierre, près de La Louvière, Belgique.

1929                Vit en France: Guise, Lens, Angoulême.

1937                S'inscrit à l'Académie des Beaux-Arts de Mons (Belgique) où il suit des cours de dessin et de décoration.

1938                Tour de France en bicyclette.

                            Rencontre le poète Achille Chavée et devient membre du groupe surréaliste Rupture, ensuite Groupe Surréaliste en Hainaut.

1939-1940       Travaille dans une usine qui fabrique des marteaux-piqueurs, près de La Louvière.

                            Peinture principalement influencée par Yves Tanguy, ensuite par René Magritte.

1940-1945       Deuxième guerre mondiale. Pol Bury peint à peine, et part pour la France en 1940 (Marcilhac).

1941-1943       Retourne en Belgique où il travaille dans une usine.

1943-1944       Membre de la résistance. Ayant été dénoncé, il fuit en France. Rentre en Belgique en 1944.

1945                Première exposition à la Galerie des Editions La Boétie à Bruxelles: Exposition internationale du surréalisme. Lors de cette exposition organisée par René Magritte,

                            il expose ses premiers tableaux surréalistes à côté des œuvres de Hans Arp, Victor Brauner, Giorgio de Chirico, Max Ernst, René Magritte, Raoul Ubac, e.a.

1946                Première exposition solo à la Galerie Louis Cosyn, Bruxelles (tableaux surréalistes).

1947                Devient membre du groupe de la Jeune Peinture belge (fondé en 1945 par Robert L. Delevoy et René Lust).

                        Voyage en Bulgarie.

1948                Voyage en Italie (Capri).

                        Rencontre Christian Dotremont et devient membre du groupe CoBrA (jusqu'en 1951).                         

1949                Ouvre une librairie à La Louvière (Librairie de La Fontaine).

                            Peinture abstraite.

1950                Rencontre André Balthazar.

                             Découvre les Mobiles d'Alexander Calder lors d'une exposition à la Galerie Maeght à Paris.

1952                Membre fondateur du Groupe Art Abstrait (avec Jo Delahaut et le critique d'art Jean Milo). Les autres membres du groupe sont: Collignon, Carrey, Plomteux, Saverys, Burssens et Hauror.

1953                Abandonne la peinture "de chevalet" et présente ses Plans Mobiles pour la première fois à la Galerie Apollo à Bruxelles: reliefs manuellement mobiles . (Touchez S.V.P.!).

1955                Participe à l'exposition "Le Mouvement" à la Galerie Denise René à Paris (avec Agam, Calder, Duchamp, Jacobsen, Soto, Tinguely et Vasarely).

                            Girouettes: sculptures reprenant le même principe des Plans mobiles avec pans manuellement mobiles.

1956                Crée avec André Balthazar l'Académie de Montbliart, précurseur de la maison d'édition et de la revue du même nom Daily-Bûl (1957).

1957-1958       Voyage en Italie.

                            Multiplans: reliefs mobiles intégrant un moteur.

1959                   Premières Ponctuations: rupture définitive avec l'abstraction géométrique. Suivront les années suivantes: Vibrations et Erectiles.

                            Est invité par le Groupe 58 à Anvers pour participer à une exposition dans la ligne de l'exposition Le Mouvement. Connue sous le titre Vision in Motion / Motion in Vision il s'agit de

                            la première exposition internationale du groupe ZERO.

1961                Voyage en Italie (e.a. Milan) et quitte la Belgique pour s'installer en France (Fontenay-aux-Roses).

                            Participe à l'exposition Bewogen Beweging à Amsterdam.

1962                Expositions solo en 1962 et 1963 à la Galerie Iris Clert.

1963                Commence à travailler de plus en plus en trois dimensions: premiers "Meubles".

                            Premières Cinétisations.

1964                Représente (parmi d'autres) la Belgique lors de la Biennale de Venise.

                            Première exposition solo aux Etats-Unis à la Galerie Lefebre, New York.

                            Le Museum of Modern Art (MoMA) de New York acquiert deux pièces (R248 et S048).

1965                Quitte Fontenay-aux-Roses pour s'installer à Saulx-le-Chartreux.

1966-1968       Vit et travaille principalement à New York.

                            Rencontre Velma Skelton, née Horne, qui deviendra sa deuxième femme.

1967                Travaille de moins en moins le bois. Le métal devient son matériau de prédilection: acier inoxydable, cuivre, laiton.

1968                Quitte les Etats-Unis avec sa femme pour rentrer en France à la demande du galeriste Aimé Maeght.

                            Séjourne d'abord à Saint-Paul-de-Vence, s'installe ensuite à Paris.

1969                Exposition solo à la Galerie Maeght, Paris.

                            Fontaine cinétique pour l'University d'Iowa, Iowa City, Etats-Unis.

1970                Premiers Ramollissements.

                            Professeur de sculpture et esthétique à la Berkeley University of California.

                            Première exposition rétrospective itinérante, commençant à Berkeley et se terminant au Solomon R. Guggenheim Museum de New York.

1971                Première exposition rétrospective itinérante en Europe (Hanovre, Berlin, Düsseldorf, Charleroi, Paris).

1971-1972       Réalisation avec Clovis Prévost des films 8500 tonnes de fer, Une leçon de géométrie plane et 135 km heure (Production Galerie Maeght).

                            Publication chez Gallimard de "L'art à bicyclette et la Révolution à cheval".

                            Commande publique par le Fond National d'Art Contemporain (France): 4087 cylindres érectiles.

                            Les Musées royaux des Beaux-Art de Belgique acquièrent leur première œuvre de Pol Bury.

1973                25 tonnes de colonnes: réalisation en collaboration avec les usines Renault d'une installation sculpturale monumentale (exposée à Bruxelles, Rotterdam, Humlebaek, Saint-Paul-de-Vence).

                            Enseigne la sculpture au Minneapolis College of Art and Design, dont il est fait Docteur Honoris Causa.

1974                Sculptures à cordes.

1976                Première sculpture hydraulique.

                            Installation Moving Ceiling pour la station de métro "Bourse" à Bruxelles.

1977                Exposition rétrospective itinérante (Mexique, Los Angeles, Austin, Portland,...).

                            Reliefs en bois.

1978                Fontaine pour la Fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence.

1980                Fontaine pour le Solomon R. Guggenheim Museum, New York (accompagné d'une exposition solo).

1982                Exposition rétrospective au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris.

1983                Nommé professeur en sculpture monumentale à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.

1984-1985       Miroirs.

1985                Deux fontaines pour les Jardins du Palais Royal à Paris.

1987                Commande pour trois miroirs monumentaux Skycatchers pour le Newark Liberty International Airport, New Jersey.

1988                Fontaine pour les Jeux Olympiques de Séoul, Corée.

1994                Fontaine pour la Tohoku University of Art & Design à Yamagata, Japon.

                            Exposition rétrospective itinérante (Dortmund - 1994, Turin - 1995, Ostende - 1996).

                            Premier catalogue raisonné de l'œuvre de Pol Bury, par R.E. Pahlke.

1997                Volumes figés et Papiers collés.

2001                Ramollissements virtuels.

2004                Exposition de fontaines au domaine du château de Seneffe (Belgique).

2005                Décès de Pol Bury à Paris le 27 septembre.

Cependant, s'il est bien évident que l'avenir n'est jamais que le passé des surlendemains, il n'est pas incertain non plus d'affirmer que ces surlendemains se sont parfois vus dépasser par le présent.

Palone Bultari*

* pseudonyme de Pol Bury et André Balthazar